Bannière DVDBelgorama
Cartoon Street

 

 

Dossier : Devenir éditeur ?

Comment faire pour avoir son petit business ?

Depuis le lancement du DVD en 1997, le marché est en pleine croissance et les éditeurs se font la course aux droits de films de toutes sortes (ce qui crée des problèmes de droits sur certains films).

En France, un bon film peut atteindre la somme des 100 000 dollars et pour les bas de gamme : 5000 dollars environ (ces derniers sont le plus souvent destinés en braderie et dans les kiosques). Autant dire tout de site, qu'on achète pas les droits d'un film comme on achète un pain chez le boulanger ! L'exploitation du droit d'un film dure environ 7 ans et il faut capitaliser son investissement pour en tirer profits.

Pour acquérir les droits d'un film, il faut négocier ; cela veut dire que vous faudra envoyer des équipes dans un pays étranger, à un marché de films, où il faudra payer les frais d'un stand, les frais d'hôtel... Ce qui fait au total un joli montant ! Ensuite, il faudra peut-être restaurer le master, créer et rajouter des bonus, chiffrer la publicité, restaurer le son, etc. Les gros éditeurs comme Universal, Paramount (et bien d'autres) passent habituellement commande de plusieurs centaines de films tandis que le petit éditeur indépendant se retrouve avec qu'une dizaine de films qui sont, généralement des nanars. Une fois que les droits d'un film expirent, l'éditeur peut les racheter ou si il ne le fait pas, ce sera un autre éditeur qui achètera les droits et qui essaiera d'un tirer de meilleurs profits que son prédécesseur... Il arrive que certains films n'appartiennent plus à personne, comme les films de Charles Chaplin des années 30 qui sont édités chez plusieurs éditeurs comme MK2 (filiale de la Warner) et qui doivent restaurer la plupart - voire, tous les films vu leur date de tournage dont la qualité est très médiocre (image, son,..). Plus il y a d'éditions sur un même territoire, plus il y a de concurrence avec des éditions de meilleures qualités que d'autres qui sont très médiocres qui ont pour principes de se faire vendre.

Mais depuis un an le marché est en pleine expansion, depuis que tous les ménages ont au moins un lecteur dans leur salon, qu'il ne reste plus beaucoup de films disponibles. Ce qui fait que la concurrence est rude et qu'il faut s'y prendre à temps pour acquérir les droits d'un film.

2005.

 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement